Pour dresser un oiseau, il faut d’abord qu’il soit apprivoisé. Cependant avant de commencer vous avez besoin d’établir une relation de confiance avec cette boule de plume (l’oiseau n’a pas peur de vous, accepte de manger dans la main, aime bien jouer avec vous…).

Une fois la confiance sera établie entre vous deux, les séances de dressage peuvent commencer. Je vous conseille de faire des séances courtes de 10 à 15 min, deux à trois fois par jours en fonction de l’envie de votre protégé. Si l’oiseau n’est pas réceptif ou/et refuse d’exécuter vos ordres, ne le forcer pas et stopper l’exercice. Il est important que ces moments soient des moments agréables pour lui et qu’il reste sur une note positive après chaque séance.

Avant tout il faudra faire preuve de beaucoup de patience, d’amour et de compréhension. Votre perroquet est un être vivant et non un robot, il ne vous obéira pas sur demande, il a son caractère et ses humeurs qu’il faudra respecter. Mais sachez que gagner la confiance d’un oiseau est une expérience très intéressante et enrichissante. Quel que soit l’espèce, l’âge, le caractère. Tous les oiseaux peuvent être apprivoisés d’une manière ou d’une autre. Il « suffit » d’adapter sa méthode pour chaque individu car chaque animal est unique et réagit différemment.

La méthode suivante est simplement une base, à vous d’adapter votre comportement en fonction des réactions de votre oiseau comme expliqué ci-dessus. Mais dans tous les cas, vous ne devez pas passer à l’étape suivante si la précédente n’a pas été correctement acquise. Il n’y a pas de durée, c’est évidement plus ou moins long selon les individus, mais sachez que la patience est toujours récompensée!

 

 Etape 1:

 

 

 

On va commencer par apprendre aux oiseaux à ne plus paniquer à notre approche. Pour cela il suffit de passer beaucoup de temps autour de la cage, à siffler, les observer de temps à autre mais faire comme s’ils n’étaient pas là. Faire ses activités les plus diverses autour d’eux, comme lire un livre, boire un verre d’eau, tout en fait! Au début, ils vont paniquer, il faut alors être un peu plus éloigné et s’approcher petit à petit. Ne pas les fixer mais leur parler, les appeler par leur nom ect…

Etape 2:

 

 

Ne plus avoir peur de la main. Il faut s’approcher doucement de la cage en sifflant, parlant ect… et poser délicatement la main contre les barreaux. Refaire ce manège souvent jusqu’à ce qu’ils ne paniquent plus.

 

Etape 3:

 

 

Accepter de manger dans la main, mais à travers les barreaux. Prendre pour cela leur friandise favorite (millet en grappe, graines de tournesol, etc) et attendre qu’ils viennent eux même, c’est important de les laisser venir. Evidemment, la première fois est rarement la bonne, mais il faut persévérer, tout ça sans les fixer et tout en leur parlant.

 

Etape 4:

 

 

Donner à manger la main dans la cage. Ouvrez doucement la porte et laisser dépasser vos doigts avec la friandise. C’est bien aussi de placer un perchoir devant l’entrée mais assez éloigné pour les inciter à venir.

 

Etape 5:

 

 

La main dans la cage. Entrez délicatement la main dans la cage en tenant la friandise et installez la devant un perchoir. Laisser un bout de la friandise posée sur le perchoir et attendez.

 

Etape 6:

 

 

 

Monter sur un perchoir. Prenez un de leurs perchoirs dans la main avec la friandise, attendez dans la cage qu’ils viennent sur le perchoir que vous tendez.

Etape 7:

 

 

Monter sur le doigt. Prenez la friandise sur votre main avec l’index tendu bien tendu et attendez dans la cage. Ils ne devraient pas tarder à venir si les étapes précédentes n’ont pas été sautées.

Lorsque l’oiseau monte sur votre doigt, vous avez tout gagné! La relation se fortifie à partir de là.